CALFEUTRAGE DES TUYAUX

Comment calfeutrer des tuyaux de chauffage

Calfeutrage des tuyaux même s’il existe à ce jour une grande variété d’énergie verte, les utilisateurs se focalisent encore sur les sources d’énergie fossiles. Il est clair que les énergies renouvelables telles que les panneaux solaires présentent des réels avantages. Toutefois, vu la rapidité et la facilité d’utilisation, les ménages favorisent le gaz et l’électricité. Effectivement, ces derniers présentent un grand nombre d’atouts, mais le coût est élevé. Ainsi, il est capital d’éviter toute forme de gaspillage. Sachez qu’une excellente calfeutrage des tuyaux améliore les performances thermiques d’une résidence et aide à maintenir une consommation d’énergie raisonnable. Or, mieux vaut revoir tous les travaux d’isolation dans le logement surtout celle du conduit de chauffage.

Calfeutrage tuyaux

Comment comprendre l’utilisation 

A- Pourquoi prendre soin du calfeutrage des conduits de chauffage?
Que ce soit en hiver ou en été, presque toutes les habitations françaises usent d’un chauffage dans leur quotidien. Ce matériel participe au confort de chacun et procure un domicile sain, loin des moisissures ou des champignons. En effet, à défaut de la détention de cet appareil sanitaire, la température de la pièce sera variable en fonction du climat. Par ailleurs, si des chambres sont soumises à des difficultés d’accès à la luminosité, le taux d’humidité sera en hausse. Ceci sera à l’origine de problème tant pour l’état du logement, mais également pour la santé des résidents. Vu toutes ces raisons, même si vous désirez faire une économie sur les factures énergétiques, il est essentiel de disposer d’un bon système de chauffe.

Calfeutrage

Suivant les besoins des consommateurs et la demande du marché, les fabricants mettent en place différents types de chauffage. Ils ont tous leurs spécificités, leurs caractéristiques et leurs avantages. Cependant, si vous avez opté pour un mécanisme de chauffe fonctionnant à base d’eau chaude, l’isolation des tuyaux de chauffage devra être une priorité. Bien souvent, les propriétaires remettent en cause l’importance d’une bonne isolation des conduits. Toutefois, il est à noter que calfeutrer les tuyaux de chauffage est un moyen d’optimiser les dépenses énergétiques.

⦁ Avant de pénétrer dans les radiateurs sous forme de chaleur, l’eau chaude produite par votre chauffage fait face à un grand nombre de transformations. En cours de route, il y aura obligatoirement des variations de température surtout pour des tuyaux mal isolés. Alors qu’une stabilité est nécessaire pour le bon fonctionnement des radiateurs et réduire la présence de bactérie. Au lieu d’arriver à destination avec une dose correcte, la force de la chaleur diminue. En outre, un tuyau mal calfeutré n’est pas apte à conserver la chaleur. En un mot, si vous faites attention au conduit et que vous réalisez une isolation des tuyauteries de chauffage, vous serez débarrassé des pertes de chaleur.

Isolation des tuyaux

⦁ Un chauffage est un matériel encombrant qui dès fois peut générer des bruits lors qu’il démarre. Ainsi, en vue de minimiser les gènes, l’installation est faite dans une pièce inoccupée. À la buanderie, dans le garage, dans le sous-sol, tout reposera sur la maison et sa disposition. Il faut savoir que ces espaces sont classifiés parmi les pièces froides. Si les tuyaux sont mal ou non isolés, les conduits prendront automatiquement le froid qui règne dans la pièce. Selon les estimations réalisées par les connaisseurs, l’eau chaude se défait de 20% de sa calorie initial en cours de chemin.

⦁ La déperdition de chaleur n’influe pas juste sur la température de la pièce. Effectivement, c’est le premier point, mais les conséquences sont nombreuses. Cette réalité fera augmenter la facture de chauffage dans la résidence. Il sera impensable de faire des économies d’argent, les habitants dépenseront plus surtout en hiver. Si les tuyaux de chauffage sont mal isolés, la température aura tendance à changer et les besoins quant à elles augmentent. Sans parler du fait que le confort sera réduit.

En Bref

Entretenir le calfeutrage des tuyaux de chauffage sera non seulement d’une grande aide pour la rétention de chaleur, mais aussi en vue d’économiser.

B- Les étapes à suivre pour calfeutrer les tuyaux de chauffage:
Depuis la révélation de la nouvelle réglementation thermique RT2012, beaucoup de citoyens se lancent dans des chantiers afin d’améliorer les performances thermiques. De plus, chacun essaie de chercher une solution fiable et durable pour une consommation énergétique en baisse.

Pour se faire, un grand nombre de propriétaires demande la mise au point d’un bilan thermique détaillé. L’isolation est l’une des tâches qui requièrent le plus souvent une révision après cet examen thermique. Dans un logement, les professionnels recommandent différentes sortes de travaux d’isolation.

Toutefois, le calfeutrage des tuyaux de chauffage est dans la plupart des cas mis en attente, voire même omis. Sur le moment, cet acte ne paraît pas vital comparé aux autres tâches. Alors que sans l’isolation du conduit de chauffage, l’efficacité et la longévité du système de chauffe seront moindres.

1- Détecter un professionnel digne de confiance: À vue d’œil, le calfeutrage est un travail simple. Pourtant, il faut être armé d’un certain savoir-faire et de quelques années d’expérience. Donc, même si vous avez l’âme d’un bricoleur amateur, quand il s’agit de calfeutrer les tuyaux de chauffage, embauchez un professionnel.

Peu importe votre zone géographique et votre secteur, vous aurez à votre disposition plusieurs artisans spécialisés dans l’isolation. Néanmoins, soyez prudent et précis lors de la sélection. Ils diront tous avoir des capacités et de l’expérience, mais n’accordez pas facilement votre confiance. Fiez-vous à des faits réels par exemple les recommandations des anciens clients.

D’autre part, les prestataires de services proposent des tarifs libéraux sans se conformer à des grilles ou des normes. Pour tous travaux dépassant les 150 euro, exigez toujours un devis. Sinon, ne vous contentez pas d’une seule offre, faites jouer la concurrence.

2- Choisir un isolant adapté au tuyau de cheminée:
Si vous êtes en collaboration avec un artisan professionnel, le devis comprend l’achat des matériels et l’installation. Cependant, vous êtes le propriétaire de la maison, donc la décision finale vous incombe. Le travailleur tiendra des conseils à partir de ses connaissances et de ses habitudes. Mais c’est à vous de faire le bon choix et il faut dire que c’est une rude épreuve.

Cette étape est primordiale, car l’isolant assure la réussite d’un bon calfeutrage. Ici, vous devez vous tourner vers un outil solide et capable. Il est évident que le marché étale une large variété d’isolant. Néanmoins, ayez toujours des exigences en vue d’acquérir le meilleur. Ne vous attardez pas juste sur le prix de l’article. Bien sûr, respecter le budget est colossal, mais voyez au-delà de votre situation financière. Tenez compte du fait que la qualité n’est pas donnée. En outre, regardez bien les indices par rapport à l’épaisseur, la résistance de l’outil et la difficulté de pose.
Pour votre cas, 4 types d’isolants sont envisageables: adopter une bande isolante, acheter du polyéthylène, choisir l’élastomère ou bien se baser sur la laine minérale.

⦁ La bande isolante: est mise en vente sous forme de rouleau. Beaucoup de particuliers ont un penchant pour ce type d’isolant, car elle est facile à poser. Elle ne requiert aucun matériel spécifique pour l’installation. Il convient juste de suivre les prescpritions du fabricant. Elle s’enroule directement autour du tuyau et s’avère très utile si les conduits de chauffage sont difficiles d’accès. Toutefois, question efficacité, elle n’est pas en haut de la liste. Elle est quand résistante, mais comparée aux autres, son degré d’endurance est faible.

⦁ Le polyéthylène: Vous devez savoir que le choix de l’isolant ne se fait pas par hasard. Des normes strictes sont indiquées dans la RT2012 et par souci de sécurité, mieux vaut s’y conformer. Cet isolant est classifié dans la grande famille des manchons rigides. Contrairement à la première, il affiche une bonne tenue, peu importe l’épreuve. Feu, eau, chaleur, bactérie, il restera intact et fidèle à son poste. Vous serez ravi lors de son utilisation. Muni d’un diamètre de 19 mm, celui-ci est très souple. Mais avant d’opter pour le polyéthylène, sachez que son application est idéale pour les sections droites sans déviations.

⦁ L’élastomère: Toujours parmi les manchons rigides, cet isolant est conseillé par les professionnels. Son processus de fabrication tient compte des normes citées par la réglementation RT2012. Vous n’avez donc aucune crainte à avoir quant à sa force et ses aptitudes. Le prix du produit demeure raisonnable alors que la qualité prime. D’une grande souplesse, elle permet une fonction multiusage à l’opposé de son confrère. Pour le diamètre, le chiffre standard est de 19 mm.

⦁ La laine minérale: Depuis sa création, cet isolant est le favori des utilisateurs que ce soit les professionnels ou bien les particuliers. Elle n’est certes pas multi-usage comme l’élastomère. Mais sa rigidité est satisfaisante. La laine minérale n’est adaptée que sur les sections droites. Par contre, elle a une performance thermique accrue. Avec elle comme isolante, la conservation de chaleur est sans risque. Sans compter le fait qu’elle a une vaste épaisseur avec un diamètre standard de 30mm, un chiffre élevé par rapport aux 2 autres.
En somme, vous aurez l’embarras du choix pour l’isolant, mais faites-vous toujours assister par le professionnel lors de l’acquisition. Ce dernier connaît à fond le sujet et il saura vous donner des recommandations avisées. En plus, vous êtes sûr d’éviter les erreurs. N’oubliez pas que cette phase est cruciale, la moindre faute peut vous être fatale.
3- La bonne technique pour le calfeutrage des tuyaux de chauffage:

Selon l’isolant qui vous a séduit, l’installation peut soit être facile, soit moyenne. Dans le cas d’une bande isolante, l’isolation ne prendra que quelques instants. Aucune précaution particulière ne sera utile. Il vous suffira d’être précis et adroit. Par contre, il est tout de même préférable d’opter pour les isolants compris dans la famille des manchons rigides. La laine minérale, l’élastomère ou le polyéthylène, ces 3 isolants feront l’affaire. Il y a évidemment un léger différence au niveau du prix, mais ils sont plus épais avec des diamètres plus grands. Vous serez sûr d’obtenir un rendu final plus original et satisfaisant.

Par ailleurs, il est essentiel de souligner qu’il faut tenir compte du diamètre des tuyaux. L’objectif des isolants est de recouvrir entièrement le conduit sans laisser passer de l’air. En gros, plus l’isolant épouse parfaitement les tuyaux, plus le calfeutrage est réussi. Donc, avant de débuter le chantier, prenez quelques dispositions.

⦁ Faire un nettoyage intégral des tuyaux de chauffage: même si le travail consiste à cacher le conduit, la propreté est toujours un bon point pour chaque mission. De plus, l’accumulation de poussière et de saleté aura des répercussions sur l’efficacité du calfeutrage. Or, avec un chiffon sec, essuyez bien la tuyauterie avec délicatesse. Ne soyez pas presser de finir, insistez bien sur toute la partie visible et même invisible. Pour un résultat plus éclatant, munissez-vous d’une brosse en laiton pour nettoyer les parties oxydées des tuyaux.

⦁ Faites une vérification de l’état de la tuyauterie: Au fil du temps, l’état des conduits peut se détériorer. À cause des changements climatiques, des bactéries, des saletés ou autres, les tuyaux feront face à des soucis. À cet effet, il est possible d’entrevoir des fuites, des fissures ou bien la date de péremption est dépassée. Dans tous les cas, un tuyau en mauvais état mérite un changement avant l’isolation. Ainsi, effectuez d’abord une inspection détaillée à l’afflux des moindres problèmes. Si à la fin, vous constatez que les conduits sont fiables, vous pouvez commencer le travail de calfeutrage.

⦁ Procédez à la prise de mesure: cette étape est fondamentale pour maîtriser l’ampleur de la surface à couvrir. Elle nécessite une grande compétence en décompte. Pour ce faire, vous devez avoir un mètre ruban afin de prendre des mesures correctes. Prenez pour commencer la longueur des tuyaux et faites un calcul pour démontrer la circonférence de ce dernier. Par la suite, munissez-vous de la circonférence et divisez le par 3.14 pour avoir le diamètre du conduit à isoler. La prise de mesure est assez complexe donc faites bien attention pour ne pas faire des confusions

⦁ préparez les manchons: Contrairement à la bande isolante, les manchons sont des isolants solides et rigides comme précités dans son nom. Donc pour simplifier la pose, une découpe est obligatoire. Vu que les conduits ne sont pas tous droits, il va falloir faire 3 types de coupe. Une découpe droite pour les sections sans déviations, une découpe en angle pour les courbes et une découpe en pointe pour les jonctions en T. Pour plus de précision, adoptez une scie à dos. Ce sera simple à manipuler et sans danger.

⦁ Installez les isolants: celle-ci est la phase finale du calfeutrage des tuyaux de chauffage. Selon la forme de vos tuyaux, munissez-vous des manchons avec la coupe convenable. Ouvrez et placez-le autour du conduit avec attention. Et pour finir, réaliser la fermeture en fonction du mécanisme.

En guise de conclusion, calfeutrer un conduit de chauffage est un acte d’une grande importance. Il ne doit pas être pris à la légère et devra être exécuté au plus vite une fois le système de chauffe en marche.